Le Village F1
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Village F1

Forum de la Communauté du village F1 / Garanti sans modération
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -41%
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à ...
Voir le deal
9.99 €

 

 La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Renault

Renault

Messages : 2449
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 30
Localisation : Belgique

La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher Empty
MessageSujet: La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher   La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher EmptyLun 5 Juil 2021 - 10:41

Je me suis fait récemment une session de rattrapage de la saison 1999, saison que j'avais vu à l'époque mais bien trop jeune pour m'en souvenir et bien comprendre les tenants et aboutissements.
Et comme cette saison a un côté un peu foufou avec quelques très belles courses comme France ou Europe, ça m'a semblé intéressant.

Et il n'y a pas à dire, cette saison a pas mal de choses à raconter.

Déjà, si évidemment l'accident de Schumacher a bouleversé le championnat en propulsant Eddie Irvine sur le devant de la scène, est-ce que cet accident n'expliquerait pas en fait tout le côté étrange de la saison ? Avant son accident on se dirigeait assez droit vers un duel Schumacher / Hakkinen à la 1998. Avec éventuellement Irvine plus près de son chef de file mais il ne semblait pas remettre en cause le statut de l'allemand dans l'équipe Ferrari. C'est d'ailleurs quelque chose qui est souvent affirmé : Irvine prenait de l'indépendance mais je ne trouve pas d'actions d'Irvine allant en ce sens. Oui Irvine a dépassé Schumacher en Angleterre avant le fameux accident, mais le départ de Schumacher était raté et Irvine n'avait aucune raison de laisser filer les Mclaren à ce stade. Par exemple en France, il a renoncé à dépasser un Schumacher en délicatesse avec sa machine ce qui me conforte dans l'idée qu'il ne jouait pas sa carte perso avant l'accident de Schumacher. Par ailleurs notons que s'il avait chopé le point à Schumacher en France, Irvine aurait pu être sacré. Mr Green

Puis Irvine a toujours été élogieux à l'égard de Schumacher, notamment lors de son retour en 1999 (alors que Irvine était déjà sur le départ de Ferrari) ou bien après la retraite du nord irlandais. Cela tranche un peu par rapport à Barrichello et me conforte que Irvine a surtout saisi sa chance à cause de l'accident et non parce qu'il se sentait assez en forme pour défier l'allemand.

Je pense que l'accident de Schumacher a en dehors d'Irvine rebattu les cartes. Ferrari perdait sans doute son pilote d'essai fétiche, cela a impliqué de réorganiser l'équipe et la configuration de la monoplace avec l'équipe d'Irvine devant jouer le rôle de numéro 1. Rôle auxquels ils n'étaient pas habitués ce qui je pense explique les difficultés d'Irvine à faire mieux malgré une machine capable. De plus même si Salo a fait un honnête travail, il est clair que cette situation particulière n'a pas permis à Irvine de bénéficier d'un équipier pour le seconder qui soit totalement à la hauteur de l'enjeu.

Je pense aussi que du côté de Mclaren, ça a changé. Mclaren et Hakkinen ont du croire sans doute la conquête du titre serait facile sans leur ennemi numéro 1. Ils ont enchainé les bêvues. Coulthard a du sentir aussi que c'était l'occasion ou jamais de saisir sa chance aussi, menant à l'accrochage avec Hakkinen en Autriche, ou à son dépassement au départ en Belgique. Cette déstabilisation a rendu le titre d'Hakkinen qui se devait être royal devenir un chemin de croix. Sur la fin on l'a senti fébrile, notamment en Italie où il a commis une erreur bête, une stratégie étrange en Europe ou un manque d'agressivité en Malaisie.

Ces cartes rabattues ont permis l'éclosion d'un troisième larron inattendu : la Jordan de Frentzen. Clairement, Jordan n'avait pas vraiment une monoplace pour lutter pour le titre. Trop loin des Mclaren et Ferrari, mais assez fiable et constante ce qui était parfait pour tirer les marrons du feu. Dommage que Frentzen et Jordan aient commis une erreur en Europe 1999, la victoire était promise mais ça n'aurait probablement pas suffit. Frentzen n'a pas eu l'opportunité de compter sur son équipier Hill, étonnamment transparent, sans doute retraité dans sa tête avant l'heure.

Maintenant se pose la question dont on aura probablement pas la réponse : est-ce que Schumacher a vraiment tout fait pour qu'Irvine soit sacré ? Il a clairement rendu la pareille en Malaisie d'une manière très autoritaire, pour rappeler qu'il reste le meilleur. Mais au Japon, avec un Irvine trop loin, Irvine comptait sur Schumacher, si le titre constructeur pour Ferrari était raisonnablement à porté au Japon sans victoire de Schumacher, pourquoi s'embêter à offrir le titre d'Irvine ? Ainsi Schumacher et Ferrari avaient ce qu'ils voulaient, un titre, le titre pilote serait pour Schumacher seulement et plus tard. Car il a quand même bien raté son départ au Japon d'une manière assez "inhabituelle", bien assez pour que Hakkinen prenne les reines sans trop compromettre les chances de Ferrari.
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.fedora-fr.org/renault
F1spirit

F1spirit

Messages : 448
Date d'inscription : 04/09/2007
Age : 37
Localisation : Bretagne-Belgique

La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher Empty
MessageSujet: Re: La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher   La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher EmptyLun 5 Juil 2021 - 12:56

une des saisons folles où rien n'était écrit à l'avance avec des cartes rebattues en cours de saison
on pense à 1968 et la mort de Jim Clark qui remet Graham Hill en premier pilote alors qu'il pensait être un fidèle lieutenant
la mort de Rindt en 1970 qui a failli sacrer Ickx
1976 bien sûr avec l'accident de Lauda qui couronne Hunt au finish
1978 et la voiture aspirateur qui aurait pu bouleverser le championnat
1982 avec la décapitation de l'équipe Ferrari et le départ soudain de Reutemann qui permet à un très grand Rosberg de battre les turbos avec sa voiture atmosphérique
1983 et l'essence magique de Brabham
1994 avec Senna
1999 donc
l'interdiction du mass damper en pleine saison en 2006 pour Renault qui a vu Ferrari devenir injustement irrésistible

pour 1999 l'élément imprévu au delà de la blessure de schumacher, c'est la réaction d'Hakkinen. Au soir du gp de France, Hakkinen a 40 points, Coulthard 12. Schumacher out, comment le finlandais a-t-il pu rendre aussi compliqué un titre qui lui tombait dans les mains ?
Pour moi, le premier responsable n'est ni Frentzen ni Irvine mais l'équipe McLaren (comme tu le mentionnes Renault) qui a commis une erreur tactique en sous-évaluant Irvine et en laissant se battre ses pilotes (mine de rien l'irlandais n'avait que 6 points de moins comparé à Schumacher au soir du gp de France), minant l'ambiance dans l'équipe et déstabilisant son leader alors que les jeux n'étaient pas faits
il s'en est fallu de peu que Eddie réalise un beau braquage à Suzuka où il est arrivé en tête du championnat (rappelons que les ailerons de Ferrari en Malaisie étaient illégaux mais la FIA à l'époque...) mais la logique sportive a finalement heureusement prévalu.
et l'année suivante, on était reparti comme en 14.
Revenir en haut Aller en bas
Loyola
Pédant
Loyola

Messages : 10630
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 51

La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher Empty
MessageSujet: Re: La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher   La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher EmptyLun 5 Juil 2021 - 19:36

F1spirit a écrit:
une des saisons folles

Tu aimes décidément l'outrance Large Sourire

Nous sommes trés loin d'une saison de folie et trés loin de bien des saisons avec lesquelles tu fais la comparaison.
Revenir en haut Aller en bas
Jim Clark

Jim Clark

Messages : 1234
Date d'inscription : 28/09/2007
Age : 36
Localisation : Viry-Chatillon, Essonne

La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher Empty
MessageSujet: Re: La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher   La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher EmptyJeu 8 Juil 2021 - 22:37

La saison 1999 a été la première que j'ai suivie, à partir du grand prix de France remporté par Frentzen. Pour mon 2ème grand prix, accident de Schumacher à Silverstone, j'aurais du mal à ne pas m'en souvenir.

Je ne sais pas si Irvine se retenait de jouer sa carte perso avant le GP de Grande-Bretagne. M'est avis que le fait d'être propulsé N°1 de Ferrari a certainement boosté sa confiance, et on sait que les performances en F1 sont aussi liées à l'état mental du pilote.

D'ailleurs, quand j'y pense, la situation après l'accident de Massa en 2009 se rapproche un peu de celle de 1999, dans le sens où l'attention de la Scuderia s'est reportée, par contrainte, sur Räikkönen qui au final performera beaucoup mieux sur la fin de saison (le Finlandais n'était pas dans les petits papiers de Domenicali, qui souhaitait faire venir Alonso).
Revenir en haut Aller en bas
Renault

Renault

Messages : 2449
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 30
Localisation : Belgique

La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher Empty
MessageSujet: Re: La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher   La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher EmptyVen 9 Juil 2021 - 8:09

Jim Clark a écrit:

Je ne sais pas si Irvine se retenait de jouer sa carte perso avant le GP de Grande-Bretagne. M'est avis que le fait d'être propulsé N°1 de Ferrari a certainement boosté sa confiance, et on sait que les performances en F1 sont aussi liées à l'état mental du pilote

Je pense que Irvine assumait pleinement son rôle dans la Scuderia quand Schumacher était là. En fait je ne trouve aucun indice sur sa période rouge avant l'accident de Schumacher qui montrerait une volonté de se battre pour le titre face à lui.

Après concernant son niveau, quand on regarde la période 1996-1999, Irvine a progressé chaque saison. Il était de plus en plus régulier (avec aussi il est vrai une machine plus fiable aussi) et de plus en plus performant. Je pense que son premier succès en Australie 1999 et l'accident de Schumacher lui a donné des ailes pour prendre une autre dimension. Malgré tout cela aura été insuffisant, en étant faible en qualification ce qui l'a pénalisé pour pas mal de courses. Puis malgré tout il a du bénéficier de l'aide directe de son équipier deux fois pour obtenir la victoire. Et même de l'aide indirecte de Coulthard pour l'Autriche. Mr Green

C'est un sympathique et étonnant parcours, il a clairement tout donné pour tenter sa chance et ça n'a pas été très loin de fonctionner.
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.fedora-fr.org/renault
Loyola
Pédant
Loyola

Messages : 10630
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 51

La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher Empty
MessageSujet: Re: La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher   La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher EmptyLun 19 Juil 2021 - 9:50

On peut se demander ce qu'aurait été la suite de son parcours s'il n'était pas parti chez Jaguar.

Un pilote attachant.
Revenir en haut Aller en bas
Renault

Renault

Messages : 2449
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 30
Localisation : Belgique

La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher Empty
MessageSujet: Re: La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher   La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher EmptyLun 19 Juil 2021 - 12:53

Assez spécial le garçon quand même, ça aurait été un peu le champion inattendu, il n'y en a pas eu beaucoup de profils de ce type qui ont touché du bout des doigts le sacre. On ne peut pas dire en tout cas qu'il n'a pas essayé.

Concernant sa fin de carrière, oui il méritait mieux que ce que Jaguar a offert, mais les bonnes places étaient prises. Retourner chez Jordan n'aurait pas été spécialement mieux, est-ce que Williams aurait été une alternative crédible pour lui en attendant que Montoya arrive, à la place de Button donc ? C'était sans doute la seule option potable sur la table, avec Mclaren et Ferrari qui étaient pleins.
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.fedora-fr.org/renault
Jim Clark

Jim Clark

Messages : 1234
Date d'inscription : 28/09/2007
Age : 36
Localisation : Viry-Chatillon, Essonne

La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher Empty
MessageSujet: Re: La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher   La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher EmptyLun 19 Juil 2021 - 22:05

Renault a écrit:
Assez spécial le garçon quand même, ça aurait été un peu le champion inattendu, il n'y en a pas eu beaucoup de profils de ce type qui ont touché du bout des doigts le sacre. On ne peut pas dire en tout cas qu'il n'a pas essayé.

Concernant sa fin de carrière, oui il méritait mieux que ce que Jaguar a offert, mais les bonnes places étaient prises. Retourner chez Jordan n'aurait pas été spécialement mieux, est-ce que Williams aurait été une alternative crédible pour lui en attendant que Montoya arrive, à la place de Button donc ? C'était sans doute la seule option potable sur la table, avec Mclaren et Ferrari qui étaient pleins.

Sur le papier, le projet Jaguar n'était pas inintéressant quand Irvine a signé. L'écurie Stewart faisait une bonne saison 1999, avec notamment quelques podiums pour Barrichello (qui allait donc prendre la place de l'Irlandais chez Ferrari). Puis le soutien du géant Ford laissait présager de meilleures performances que ce qu'elles furent en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Renault

Renault

Messages : 2449
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 30
Localisation : Belgique

La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher Empty
MessageSujet: Re: La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher   La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher EmptyLun 19 Juil 2021 - 22:16

Je ne dis pas que sa signature était inconsidérée, il est clair que Stewart était à ce moment là une bonne équipe, capable de beaux coups d'éclats. Et les places dispo sur le plateau dans les meilleures équipes étaient rares, à part Williams il n'y avait rien à espérer de mieux. S'il avait patienté 7 ans de plus il aurait pu finir champion du monde sous le nom Red Bull. Mr Green
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.fedora-fr.org/renault
Jim Clark

Jim Clark

Messages : 1234
Date d'inscription : 28/09/2007
Age : 36
Localisation : Viry-Chatillon, Essonne

La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher Empty
MessageSujet: Re: La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher   La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher EmptyLun 19 Juil 2021 - 22:49

Renault a écrit:
Je ne dis pas que sa signature était inconsidérée, il est clair que Stewart était à ce moment là une bonne équipe, capable de beaux coups d'éclats. Et les places dispo sur le plateau dans les meilleures équipes étaient rares, à part Williams il n'y avait rien à espérer de mieux. S'il avait patienté 7 ans de plus il aurait pu finir champion du monde sous le nom Red Bull. Mr Green

En 1999, la Williams n'était pas nettement au-dessus de la Stewart niveau performance.

Et personne ne pouvait prévoir que le moteur conçu par BMW (qui revenait en F1) allait aussi bien marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Renault

Renault

Messages : 2449
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 30
Localisation : Belgique

La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher Empty
MessageSujet: Re: La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher   La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher EmptyMar 20 Juil 2021 - 8:11

Jim Clark a écrit:
Renault a écrit:
Je ne dis pas que sa signature était inconsidérée, il est clair que Stewart était à ce moment là une bonne équipe, capable de beaux coups d'éclats. Et les places dispo sur le plateau dans les meilleures équipes étaient rares, à part Williams il n'y avait rien à espérer de mieux. S'il avait patienté 7 ans de plus il aurait pu finir champion du monde sous le nom Red Bull. Mr Green

En 1999, la Williams n'était pas nettement au-dessus de la Stewart niveau performance.

Et personne ne pouvait prévoir que le moteur conçu par BMW (qui revenait en F1) allait aussi bien marcher.

Je ne dis pas non plus que Jaguar sur le papier était moins intéressant que Williams, mais disons que c'était équivalent si on juge sur les performances de 1999, où Williams comme Stewart étaient de bons outsiders. Et comme il était clair que 1999 était une saison de transition avant le retour de BMW, Williams a sans doute consacré les ressources pour 2000 assez tôt (et quand on voit 2000, ça semble avoir payé).

Dommage pour lui, Jaguar fut un échec avant le rachat par Red Bull.
Revenir en haut Aller en bas
http://blog.fedora-fr.org/renault
Contenu sponsorisé




La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher Empty
MessageSujet: Re: La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher   La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La saison 1999 et l'impact de l'absence de Schumacher
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vivaces d'arrière-saison
» La saison des Amaryllis belladonna
» des champignons???mais c'est plus la saison!!!
» Azalée décallée dans la saison.
» Fleurs de saison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Village F1 :: Forums sur la F1 :: d'Hier-
Sauter vers: