Le Village F1

Forum de la Communauté du village F1 / Garanti sans modération
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tony

avatar

Messages : 2660
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Jeu 30 Aoû 2018 - 9:57

Pour la première fois depuis... très longtemps, Ferrari va aborder son Grand Prix national en favorite. Normalement, si tout va bien, les Rouges doivent signer le doublé et laver l'affront de l'an passé. Mais on sait aussi que la Scuderia gamberge souvent de belles occasions. Hamilton devrait être un adversaire coriace.

On verra aussi la dernière évolution 2018 du moteur Renault, ce qui va occasionner des pénalités. Recevoir un moteur plus puissant et être pénaliser sur la grille, c'est d'une logique imparable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2660
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Ven 31 Aoû 2018 - 17:13

Spectaculaire crash pour Ericsson, un habitué du fait, bien que cette fois il n'y soit pour rien:



Les commissaires qui se trouvaient là ont été très chanceux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2660
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Dim 2 Sep 2018 - 7:55

Bon, et bien a priori le scénario de ce GP d’Italie parait cousu de fil blanc: à Räikkönen d'ouvrir gentiment la porte à un Vettel déjà passablement énervé, et ensuite à lui de retenir, si besoin est, Hamilton.

Toutefois on sait que la ligne de départ est loin du premier virage et donc, sait-on jamais... Ah s'il n'y avait pas ce fichu DRS !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 2039
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 27
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Dim 2 Sep 2018 - 14:37

Course assez animée et plaisante.

Très déçu par Ferrari et spécialement pour Kimi qui avait une belle occasion de gagner une course mérité. Mais la stratégie de Mercedes de sacrifier Bottas aura eu raison de sa performance et de ses pneus. Mercedes a très bien joué et a su renverser une situation qui semblait mauvaise.

Et Vettel continue de creuser la tombe du titre mondiale. Décidément il enchaîne les erreurs cette saison alors qu'il a largement la performance pour marquer plus de points. Il n'a plus le droit à l'erreur...

Surpris aussi par Verstappen, entre sa manoeuvre litigieuse sur Bottas et sa volonté de perdre du temps quitte à ce que Vettel le passe est ridicule. Et je suis sûr que Red Bull ne va rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault En ligne
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9576
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 49

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Dim 2 Sep 2018 - 20:23

Plutôt une bonne journée :
- Ferrari perd une victoire qui lui était promise.
- La fausse équipe de F1 est exclue du GP.

Large Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Tony

avatar

Messages : 2660
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Dim 2 Sep 2018 - 20:49

Je n'ai pas encore tout vu de la course, mais que dire d'autre, sinon que Vettel prouve une fois de plus qu'il est un pilote inférieur à Hamilton ?

Et Verstappen semble décidément bouché comme coin... Roulement des yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9576
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 49

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Lun 3 Sep 2018 - 7:08

Tony a écrit:
Et Verstappen semble décidément bouché comme coin... Roulement des yeux

Mais non, tu sais bien que c'est l'entière faute de Renault :-)

Tout pb chez Red Bull trouve sa source à Viry Chatillon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Renault

avatar

Messages : 2039
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 27
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Lun 3 Sep 2018 - 8:36

Pour une fois ils n'accablent pas Renault :

> En revanche, Horner refuse d’admettre que son pilote est fautif dans la touchette face à Bottas : "Alors qu’il se défendait face à la Mercedes au premier virage, les commissaires ont malheureusement jugé qu’il n’avait pas laissé suffisamment d’espace, ce qui lui a valu une pénalité de cinq secondes, le faisant passer de troisième à cinquième. Néanmoins, Max a fait du bon travail."

Cela confirme ma prévision, Max peut vraiment tout faire, Red Bull laisse tout passer. Ils insinuent même que l'accrochage de Max n'est pas vraiment de sa faute. Alors qu'il a très nettement poussé Bottas dehors au freinage en changeant de ligne sans laisser l'espace suffisant. C'est vraiment ridicule. Roulement des yeux

En fait je pense que Ricciardo s'en va à cause u protégé. Mr Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault En ligne
Tony

avatar

Messages : 2660
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Lun 3 Sep 2018 - 10:39

Pour ma part, je me pose des questions sur l'abandon de Ricciardo. Officiellement, c'est un problème d’embrayage. Mais enfin, cet épais panache de fumée blanche à l'arrière...

Finalement Red Bull ménage Renault. Large Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2660
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Lun 3 Sep 2018 - 16:13

Je crois que c'est malheureusement le moment de faire le procès de Vettel. Après Bakou, le Castellet et Hockenheim, c'est déjà sa quatrième erreur grossière de la saison, alors qu'Hamilton, s'il n'est pas toujours au top, ne commet plus ce genre de bourdes depuis longtemps. En fait, on en vient à se demander si Vettel est vraiment le pilote qu'il faut à Ferrari pour remporter le titre mondial. C'est peut-être un jugement à l'emporte-pièce, mais je pense qu'un Alonso, dans cette voiture, serait assez loin devant Hamilton au championnat. L'échec de 2017 était excusable car la Mercedes était parfois franchement devant la Ferrari. Cette année, ce serait avant la défaite de Vettel.

Vettel est un coureur excellent quand tout va bien. En 2011 et 2013, avec une Red Bull ultra-dominatrice, il était imbattable. mais en 2010 son titre relève d'un concours de circonstances assez favorable, et en 2012, à Rio... Gott mit ihm... Cela me fait assez mal au cœur qu'il soit devant Alain Prost au palmarès. J'avoue que s'il égalait les cinq titres de Fangio, ce serait vraiment contestable. C'est triste à dire, dix ans après son si beau premier succès. Mais Vettel n'est ni Hamilton ni Alonso, ni même Schumacher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 2039
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 27
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Lun 3 Sep 2018 - 17:44

Il est certains que Vettel est plutôt brouillon cette saison. Je dirais même depuis son passage chez Ferrari. Il est capable de jolis coups d'éclats mais la régularité quand la voiture n'est pas dominatrice lui fait défaut. Il est clair que la Ferrari de cette année est la meilleure voiture même si Mercedes reste en embuscade. Vettel a clairement gâché de nombreuses opportunités. En étant un peu moins agressif, quitte à ne pas finir devant Hamilton à chaque course, il aurait largement inversé la tendance. C'est dommage.

Après le titre reste atteignable mais très clairement on ne pourra pas accuser Ferrari d'avoir fauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault En ligne
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9576
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 49

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Lun 3 Sep 2018 - 20:28

Au passage, cela montre la force qu'eu Rosberg pour vaincre celui qui avec Alonso est sans doute le meilleur pilote de F1 de ce XXI° siècle naissant.

Le titre de Rosberg est terriblement sous-estimer, vaincre son coéquipier n'est pas simple encore plus quand celui si est meilleurs que soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Tony

avatar

Messages : 2660
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Lun 3 Sep 2018 - 20:38

Loyola a écrit:
Au passage, cela montre la force qu'eu Rosberg pour vaincre celui qui avec Alonso est sans doute le meilleur pilote de F1 de ce XXI° siècle naissant.

Le titre de Rosberg est terriblement sous-estimer, vaincre son coéquipier n'est pas simple encore plus quand celui si est meilleurs que soit.

Avec le recul c'est très vrai, Rosberg a été assez rapidement oublié, son titre mis de côté comme un accident, un peu comme celui de son père d'ailleurs, mais il a bien plus de valeur que certains titres d'autres pilotes allemands.

Il est étonnant d'observer les trajectoires d'Hamilton et de Vettel qui ont débuté en F1 en même temps, il y a onze ans, et ont percé également à la même époque, soit très tôt. Vettel a toujours été sujet aux erreurs grossières, surtout à ses débuts chez Red Bull, mais il passait jadis pour un jeune gars pondéré, bien cérébral, bien sage, un "baby Schumi" qui finirait vieux sage. Hamilton avait déjà son mode de vie de starlette et semblait beaucoup plus dissipé, "bad boy", moins apte que Vettel à suivre un plan de carrière intelligent. Et finalement, dix ans plus tard, Hamilton est véritablement devenu une machine à gagner, qui ne commet jamais d'erreurs, alors que Vettel semble n'avoir jamais progressé, que ce soit sur la piste ou dans son comportement souvent puéril.

C'est d'autant plus intéressant de les comparer que, jusqu'en 2017, ils ne s'étaient curieusement que fort peu retrouvés face à face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Clark

avatar

Messages : 1043
Date d'inscription : 28/09/2007
Age : 33
Localisation : Viry-Chatillon, Essonne

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Lun 3 Sep 2018 - 21:10

Renault a écrit:
Il est certains que Vettel est plutôt brouillon cette saison. Je dirais même depuis son passage chez Ferrari. Il est capable de jolis coups d'éclats mais la régularité quand la voiture n'est pas dominatrice lui fait défaut. Il est clair que la Ferrari de cette année est la meilleure voiture même si Mercedes reste en embuscade. Vettel a clairement gâché de nombreuses opportunités. En étant un peu moins agressif, quitte à ne pas finir devant Hamilton à chaque course, il aurait largement inversé la tendance. C'est dommage.

Après le titre reste atteignable mais très clairement on ne pourra pas accuser Ferrari d'avoir fauté.

En fait, je pense que Vettel se met un peu trop de pression depuis l'année dernière. Car il sait qu'il a désormais une voiture capable de remporter le titre et de mettre fin à une décennie sans couronne pour Ferrari. Mais à trop vouloir être à la hauteur du mythe que représente la Scuderia, il commet des erreurs stupides. Il lui manque seulement un peu de recul et de patience.

Hamilton n'a pas cette pression chez Mercedes. La marque à l'étoile n'a pas la même aura que la Scuderia en F1, et le Britannique a déjà apporté des titres à son écurie.

Pour en revenir à la course, Hamilton peut quand même remercier son valet. Enfin, ça aurait été la moindre des choses, mais n'oublions pas que Dieu n'a besoin de personne ... Roulement des yeux

Bottas avait l'air presque aussi désabusé que Räikkönen sur le podium. Large Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 2039
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 27
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Lun 3 Sep 2018 - 21:18

> Au passage, cela montre la force qu'eu Rosberg pour vaincre celui qui avec Alonso est sans doute le meilleur pilote de F1 de ce XXI° siècle naissant.
Le titre de Rosberg est terriblement sous-estimer, vaincre son coéquipier n'est pas simple encore plus quand celui si est meilleurs que soit.

Il n'y a je pense que les fana de statistiques qui accordent une faible estime pour Rosberg. Son titre m'a fait très plaisir et je suis convaincu qu'il réalisé l'une des plus belles "prouesse" du sport dans l'ère moderne (avec la saison 2012 de Fernando). Je veux dire, enchainer 3 saisons face à un équipier d'exception en échouant souvent pas loin du titre mais parvenir à gagner la 4e tentative. C'est une belle ténacité et un très bon mental.

Je pense aussi malgré tout que ces deux dernières saisons ont vraiment montré la forme d'Hamilton aussi. Avant il pouvait être brouillon ou du moins avec des baisses de forme. Aujourd'hui il montre une régularité assez forte.

> Et finalement, dix ans plus tard, Hamilton est véritablement devenu une machine à gagner, qui ne commet jamais d'erreurs, alors que Vettel semble n'avoir jamais progressé, que ce soit sur la piste ou dans son comportement souvent puéril.

C'est plutôt vrai. Vettel semble toujours bloqué à faire ses erreurs du début alors qu'Hamilton a passé un cap au début des années 2010 qui l'a rendu redoutable.
Je pense que le contexte a beaucoup joué. Vettel (comme Verstappen) était vraiment le protégé de Red Bull. Si Vettel merdait, même au détriment de l'équipe, pas grave ça passe on oublie. Sauf pour Webber évidemment. Du coup il n'a pas eu à progresser. Et dès qu'il a eu une contrariété par la présence de Ricciardo, il a fui.

Hamilton, s'il était le protégé de Mclaren au début, n'a pas eu un status si favorable. Après tout déjà en 2007 ils ont essayé de le punir (Budapest). Puis ils ont toujours remonté les bretelles d'Hamilton quand il était responsable ou s'il était trop distrait. Et je n'ai pas la sensation qu'Hamilton avait un statut très privilégié par rapport à Button. Puis il est parti ce qui a complété sa progression et sa stabilisation mentale. C'est vrai que depuis son départ, il n'a commis que très peu d'erreurs. De même sur la fin de parcours chez Mclaren en fait.

> En fait, je pense que Vettel se met un peu trop de pression depuis l'année dernière. Car il sait qu'il a désormais une voiture capable de remporter le titre et de mettre fin à une décennie sans couronne pour Ferrari. Mais à trop vouloir être à la hauteur du mythe que représente la Scuderia, il commet des erreurs stupides. Il lui manque seulement un peu de recul et de patience.

C'est certain, mais Vettel a toujours été sujet à des bourdes débiles de manière régulière, à pat en 2011 / 2013 quand la voiture était ultra dominatrice. Typiquement je n'ai pas l'impression que Kimi en 2007 ou Fernando en 2012 malgré la pression aient cédé. Après il peut évoluer, Hamilton fut quelque temps victime aussi de cela, même après son titre mondiale.

> Pour en revenir à la course, Hamilton peut quand même remercier son valet. Enfin, ça aurait été la moindre des choses, mais n'oublions pas que Dieu n'a besoin de personne ...

Bottas a eu un rôle crucial, c'est évident. Je croyais tellement que les étoiles étaient alignées pour Kimi. Décidément une ultime victoire en beauté chez Ferrari risque de lui échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault En ligne
Jim Clark

avatar

Messages : 1043
Date d'inscription : 28/09/2007
Age : 33
Localisation : Viry-Chatillon, Essonne

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Lun 3 Sep 2018 - 21:56

Renault a écrit:
Bottas a eu un rôle crucial, c'est évident.

Ça n'a pas semblé si évident pour Hamilton, qui a préféré parler de son triomphe face aux ondes négatives des tifosi. Sans doute était-il porté par une force divine comme il aime à le penser ... Rire Rire Rire

Renault a écrit:
Je croyais tellement que les étoiles étaient alignées pour Kimi. Décidément une ultime victoire en beauté chez Ferrari risque de lui échapper.

Malheureusement, il s'agissait d'étoiles à 3 branches ...

J'espère me tromper, mais nous avons sans doute assisté à la dernière opportunité de victoire du Finlandais.

Au moins a-t-il donné un peu de fil à retordre à Hamilton en l'absence de son leader.

Mais pour le coup, je suis assez stupéfait des rôles que revêtent Bottas et Räikkönen actuellement. Bottas est en toute logique le valet d'Hamilton, alors que son compatriote de chez Ferrari semble avoir l'occasion de jouer sa carte personnelle face à Vettel alors que la fin de la saison approche !
Peut-être que Kimi sait déjà qu'il ne sera plus là en 2019 et compte donner tout ce qu'il a pour les dernières courses de sa carrière ? La rumeur veut que Marchionne ait fait signer un pré-contrat à Charles Leclerc pour 2019 avant sa disparition ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 2039
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 27
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Lun 3 Sep 2018 - 22:10

> Ça n'a pas semblé si évident pour Hamilton, qui a préféré parler de son triomphe face aux ondes négatives des tifosi.

Si Hamilton est un grand pilote sur la piste, ses propos en dehors n'ont pas une grande valeur. Mr Green
Je crois qu'il essaye de copier Senna sans en prendre sa grandeur.

> J'espère me tromper, mais nous avons sans doute assisté à la dernière opportunité de victoire du Finlandais.

Disons en circonstances normales probablement. Nul doute que les consignes seront d'application maintenant. Mais si Vettel a un soucis ou que les conditions s'en mêlent, pourquoi pas. Cette saison il nous a montré qu'il le pouvait. Ce serait d'autant plus cruel de finir sa carrière sur sa plus belle saison chez les rouges après son retour.

> Peut-être que Kimi sait déjà qu'il ne sera plus là en 2019

Kimi n'a pas beaucoup joué sa carte perso ces derniers temps. En Italie on ignore ce qu'il aurait fait si Vettel n'avait pas fauté. Étant donné le passif de Kimi chez Ferrari, je pense qu'il l'aurait laissé passé.
Mais il semble clair qu'à la fin de cette saison nous perdrons deux champions du monde de calibre. Et ceux qui ont le plus d'expérience actuellement, débutant en 2001. 6 ans avant que Vettel ou Hamilton n'arrivent. Qui seront par ailleurs les plus expérimentés du plateau en 2019.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault En ligne
Tony

avatar

Messages : 2660
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Mar 4 Sep 2018 - 9:49

Je ne sais pas si c'était la dernière chance de Räikkönen, je note que comme par hasard avant cette course la cote de Leclerc est brusquement remontée... Alors, est-ce que Ferrari cherche un remplaçant à Räikkönen ou... un pilote capable d'aller chercher dans un avenir pas trop lointain le titre mondial ? S'ils font le pari Leclerc, ce sera très risqué en effet, mais au fond, peut-être que le Monégasque serait capable de déboulonner Vettel.

On n'en est pas là, mais quand on voit un quadruple champion du monde enchaîner comme cela les bévues, on peut y songer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2660
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Mar 4 Sep 2018 - 18:00

Et le prix d'humour revient à...

Nextgen-auto a écrit:

Maurizio Arrivabene a été interrogé quant à l’absence de consignes au sein de la Scuderia Ferrari à Monza, pour la course à domicile de l’équipe, et le directeur de l’équipe a expliqué de manière très singulière qu’il ne voulait pas qu’un pilote serve l’autre.

"Nous engageons des pilotes, pas des majordomes, même si nous voulions donner l’ordre à l’équipe, cela aurait été impossible, c’est dangereux de donner cela au départ, si c’est possible, c’est plus tard en course" a déclaré Arrivabene.

Une situation qui s’est retournée contre Ferrari après le tête à queue de Sebastian Vettel, laissant Kimi Räikkönen seul face aux Mercedes : "Se défendre face à deux adversaires n’est pas simple. Je sais ce que nous devons faire et je ne veux pas critiquer les autres."

"La voiture n’est pas inférieure à la Mercedes, nous ne devons pas abandonner, il est maintenant important d’analyser les données et de comprendre ce qu’il s’est passé, l’écart de 30 points chez les pilotes et 20 points chez les constructeurs est conséquent, mais si vous sortez de la piste il y a 25 points qui s’envolent. La fiabilité est très importante et nous devons nous concentrer sur nos objectifs."

Un discours qui contraste toutefois avec l’attitude de Luca Di Montezemolo, qui a préféré saluer la stratégie, parfaitement correcte et bien exécutée selon lui, de Mercedes, qui a permis à ses deux pilotes d’appliquer une stratégie optimale tout en retenant Räikkönen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9576
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 49

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Jeu 13 Sep 2018 - 16:47

Loyola a écrit:
Tony a écrit:
Et Verstappen semble décidément bouché comme coin... Roulement des yeux

Mais non, tu sais bien que c'est l'entière faute de Renault :-)

Tout pb chez Red Bull trouve sa source à Viry Chatillon

ça se confirme :

« Le pilote Red Bull sait pourquoi : c’est à cause du moteur Renault !

« Bien sûr, c’est dur de me défendre de mon côté, parce qu’il me manque toujours de la vitesse en lignes droites. Si nous avions la meilleure vitesse de pointe, je ne serais jamais dans cette situation. Les autres voitures arrivent soudainement très vite, et vous devez être très agressifs dans votre défense. J’aurais pu aussi le laisser passer. Ma course aurait toujours été formidable. Et tout le monde aurait jugé ma course incroyable. »»

🤣🤣🤣
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Tony

avatar

Messages : 2660
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Jeu 13 Sep 2018 - 17:07

On va rire si l'an prochain l'écurie Renault officielle passe devant Red Bull-Honda au championnat des constructeurs. Large Sourire

Ce sera la faute de Renault qui n'aura pas donné assez d'informations à Red Bull au moment du choix du moteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2660
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Ven 14 Sep 2018 - 16:26

Plus j'y pense, plus l'histoire de la disqualification de Grosjean est tout de même passablement absurde: Haas avait été prévenue quinze jours auparavant que son fond plat n'était pas légal, et ils ne l'ont pas modifié en dépit de cet avertissement. Comment diable ont-ils pu faire une erreur pareille ? Et en plus, ils font appel...

Je laisse Loyola les accabler davantage... Large Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9576
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 49

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Ven 14 Sep 2018 - 22:30

Comme ce n’est pas une véritable écurie de F1 elle est dépendante de sous-traitants pour énormément de choses dont la pièce illégale, les délais étaient trop long pour raisoudre le pb avant le GP d’Italie.

Ils se sont alignés en sachant pertinemment que la monoplace était illégale et en plus ils ont l’outrecuidance de crier au scandale 🙄
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Tony

avatar

Messages : 2660
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Sam 15 Sep 2018 - 10:35

Loyola a écrit:
Comme ce n’est pas une véritable écurie de F1 elle est dépendante de sous-traitants pour énormément de choses dont la pièce illégale, les délais étaient trop long pour raisoudre le pb avant  le GP d’Italie.

Ils se sont alignés en sachant pertinemment que la monoplace était illégale et en plus ils ont l’outrecuidance de crier au scandale 🙄

Oui mais la monoplace de Magnussen n'a pas été disqualifiée, donc la pièce a bien été changée sur la voiture du Danois mais pas sur celle de Grosjean.

De là à conclure que Haas n'escomptait pas un bon résultat de la part de ton petit Suisse préféré... Large Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9576
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 49

MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   Sam 15 Sep 2018 - 11:06

Sauf erreur la disqualification est le fruit d'une réclamation de Renault, m'est avis qu'il ne se sont pas emmerdé à faire une réclamation pour la seconde monoplace qui a finie 16°.

Les deux monoplaces étaient sans doute tout autant légale à première vue et au vue des explications de Haas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Prix d'ITALIE 2018 - 14/21
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Grand Prix Moscow 2018
» 2 EME GRAND PRIX D'AY CHAMPAGNE 28 MARS 2009
» Mon 1er Grand prix
» Grand prix d'Ay en Champagne 20 mars 2010
» Grand Prix de F1 SPA (Belgique) [Déplacement CSR 29 Aout]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Village F1 :: Forums sur la F1 :: Grand Prix-
Sauter vers: